L’entretien de votre chaîne, pas aussi simple que ça en a l’air !

28 Avril 2013

L'entretien de votre chaîne en trois étapes faciles

Il est à noter que les trucs suivant sur l'entretien de votre chaîne s’applique davantage aux vélos de route et de type urbain (hybride, vélos de ville) qu’aux vélos de montagne. Nous entrerons plus en détails dans une autre chronique pour démystifier l’entretien d’une chaîne pour vélos tout terrain.

Étape #1 : J’ai un vélo neuf, quand est-ce que je dois lubrifier ma chaîne?

Il n’est pas rare que les cyclistes soient tentés de lubrifier trop souvent leur chaîne, alors l’expression « trop c’est comme pas assez » peut s’appliquer! Avant chaque sortie, ou encore de manière plutôt régulière, prenez le temps de vérifier l’état de votre chaîne.

Assurez vous d’abord de faire tenir debout votre vélo. Prenez ensuite un linge dans votre main gauche pour l’enrouler autour de la chaîne et tenez la fermement; avec votre main droite, faites tourner votre pédalier dans le sans contraire des aiguilles d’une montre. Vous vous assurez ainsi d’enlever la saleté accumulée. Regardez votre linge, s’il y a une trace d’huile noire, cela vous indique que votre chaîne est suffisamment lubrifiée, il ne faut donc pas en ajouter.

Le cas échéant, je dois lubrifier ma chaîne.

Assurez-vous d’abord d’avoir bien nettoyé. Passez un linge sur la chaîne, pincez vos galets pour être certain d’avoir bien enlevé tout ce qui a pu coller et ainsi éviter de former une croûte. Si le linge ne vous semble pas suffisant, il existe plusieurs types de brosses pratique comme la Grunge Brush de Finish Line ou encore le moulin CM 5.2 de Park Tool (s’utilise seul ou avec un dégraisseur). Utilisez les d’abord à sec, l’objectif est d’enlever la saleté accumulée entre les maillons de votre chaîne.

Nettoyer

Étape #2 : Quel lubrifiant acheter pour l'entretien de ma chaîne?

Il existe une multitude de marques et de types d’huiles ou lubrifiants, malheureusement certaines d’entre elles peuvent endommager votre transmission alors que celles-ci contribuent à accumuler la saleté. Tout ce qui a pu s’y coller, s’accumuler et s’encrasser peut parfois être impossible à déloger et peut même aller jusqu’à nécessiter l’achat d’une nouvelle transmission (cas grave d’exception). Il est donc très important de bien choisir son lubrifiant, tout dépend des conditions dans lesquelles vous roulez. La plupart du temps, nous roulons sur des surfaces sèches. Dans ce cas, nous vous suggérons l’utilisation d’huile sèche ou liquide, comme la Finish Line Dry à base de teflon ou encore l’huile TriFlow, elles aideront du même coup à déloger la saleté.

Lubrifiants

Si vous roulez sous la pluie, il vous faudra une huile pour toutes les conditions plus épaisse comme la Finish Line cross-country WET (verte).

Lubrifiant

Étape #3 : Lubrification

Votre vélo est resté dans la même position qu’à l’étape 1. Vous laissez un mince filament d’huile sur votre chaîne, croyez moi quelques gouttes suffiront, n’oubliez pas, trop c’est comme pas assez! Faites rouler la chaîne sur le système d’engrenage pour laisser pénétrer l’huile quelques instants, toujours en tournant votre pédalier dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Essuyez de nouveau l’excédant avec un linge, car c’est l’intérieur des maillons qui nécessitent une lubrification et non l’extérieur de la chaîne. C’est lorsque nous laissons le surplus d’huile à l’extérieur que la saleté peut facilement s’accumuler et endommager votre système d’engrenage, voire le ruiner. Normalement, la lubrification peut durer quelques sorties de quelques heures et n’oubliez pas de passer un linge avant chaque sortie pour la garder propre et s’il reste du noir, je n’en remets pas. Cet entretien peut aussi s’appliquer pour les vélos de montagne, nous entrerons plus en détails dans une prochaine capsule pour ce type d’usage un peu plus complexe.

Nettoyage

Tous les vélos ont besoin d’amour ou de « TLC » (tender loving care), c’est comme vous le voulez. Un petit kit de brosses complet et un savon doux, comme le Bike Wash de Finish Line, pour garder votre vélo propre. Dans le cas où vous auriez fait un sentier de poussière de pierres ou simplement parce que votre vélo a déjà sortie quelques fois, ça vous évitera d'accumuler les saletés. Un entretien régulier gardera votre vélo en santé et finira par vous coûter moins cher d’entretien en bout de ligne. Ne repoussez pas l’achat de brosses, de savon et d’huile, ça vous évitera bien des soucis!

Dans le meilleur des mondes,  essayer toujours de ne jamais vous rendre à l’utilisation d’un dégraisseur. Vous êtes maintenant un cycliste averti! Vous n’avez qu’à suivre ces étapes et vous vous assurerez d’avoir une transmission en bon état, propre et efficace. Une bonne lubrification vous évitera d’avoir à utiliser un dégraisseur, dans le cas où vous y seriez rendu, nous vous préparons une capsule sur le bon mode d’emploi d’un dégraisseur. Il faut faire extrêmement attention, parce que s’il est mal utilisé, il peut être très dommageable pour les pièces et votre vélo.

Astuce: Toujours enlever les pièces à dégraisser de votre vélo pour les nettoyer individuellement.

Bonne route!

Partager l'article

Retour à la liste
A été ajouté au panier :
Quantité :
Total :
Sous-total :
Excluant les frais de livraison 
Mon panier
A été ajouté a votre liste d'envie :
Ma liste d'envie